Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • La F1 piétinée par AJ Foyt et Eddie Gossage

    MVI_2862_TX_Motor_Speedway.jpgAvec deux évènements majeurs tenus dans le même état ce week-end, la controverse a pris fin avec la décision de la F1 de changer de date en 2015.. Cette dernière avait eu l'outrecuidance de penser qu'un championnat devenu sans intérêt, avec des podiums prévisibles d'avance allait prendre l'avance sur la NASCAR, qui, le même jour, propose une des courses finales de Sprint Cup race au Texas Motor Speedway.

    Le TMS et son emblématique président et Manager général, Eddie Gossage, avaient émis de lourdes critiques concernant la F1 à Austin, le même jour que la course de NASCAR Sprint Cup. Le circuit de Gossage à Forth Worth, possède son épreuve sur le calendrier à la même date depuis 2004 alors que la F1 n'en est qu'à son troisième GP des USA. Le meilleur pilote produit par le Texas, A.J. Foyt a exprimé son avis intime sur ce choix idiot de la F1 sur la date du GP d'Amérique.

     

    "Eh bien, en fait, vous avez la Formule Un, que je ne vois jamais remplir beaucoup de tribunes aux États-Unis, et Eddie Gossage de l'autre côté qui fait un excellent travail de promotion de la course de Sprint Cup, située en plein chase », a déclaré Foyt, le seul homme à avoir remporté l'Indianapolis 500, le Daytona 500 et les 24 Heures du Mans. "Je ne ai rien contre Formule Un, ne vous méprenez pas, mais je pense que la course de NASCAR serait une meilleure course à aller voir niveau enthousiasme et populisme que d'aller voir de la Formule Un. Je peux me tromper. Mais je pense vraiment que cette dernière ne pourra faire mieux"

    «Je ne sais vraiment pas beaucoup de trucs sur la Formule Un, donc je passe mon tour de dire une chose ou une autre. Je sais qu'elle tente d'être une opération évènementielle très forte. Elle le fût de nombreuses années. Pourtant, c'est pas comme l'Indy 500, ou une bonne course avec banking au Texas avec les IndyCars. Je l'ai toujours aimé ce championnat d'IndyCars. J'ai eu la chance à quelques reprises de conduire une Formule Un. Je ne fus jamais vraiment emballé parce que je ne me souciais guère de devoir porter une cravate chaque fois que je suis allé prendre le petit déjeuner. Je suis un garçon du Texas et je suis tout simplement en adoration avec les IndyCars et les voitures de Sprint. Des gens simples". 

    Foyt - le premier quadruple vainqueur de l'Indianapolis 500 - aura 80 ans en Janvier, mais cela ne l'a pas ralenti. Le 29 octobre il a annoncé l'ajout du pilote Jack Hawksworth (d'Angleterre) à son équipe de monoplaces et rejoindre le pilote Takuma Sato, ancien pilote de F1. 

    Gossage lui, de rajouter:

     "Ils (la F1) viennent contre nous, mais nous ne sommes pas contre eux.. C'est notre date depuis 2005. Les gens sont donc obligés de choisir et certains vont venir vers nous et d'autres iront les voir. J'ai entendu dire que je ne comprenais pas leur calendrier mondial, mais je le comprends fort bien. Car, c'est amusant de voir que c'est le seul jour où ils peuvent être à Austin. Très amusant. D'autant qu'en 2015, je vois qu'ils ont choisi une autre date, sans doute parce que face à nous, ils ne font pas le poids »

  • Essais à Homestead / Jeff Gordon "Nous aurons LA voiture qui gagnera la course"

    martinsville_nscs_p2_gordon.jpgMIAMI - Six équipes de NASCAR Sprint Cup Series et plus de 15 des meilleures voitures de NASCAR Sprint Cup Series ont testé leurs voitures à Homestead-Miami Speedway hier et aujourd'hui dans une optique de préparation de la Ford EcoBoost 400, finale du 16 novembre . La session de deux jours se terminera ce mercredi, 29 octobre.  

    Sept des huit pilotes de l'Eliminator round du Chase for the NASCAR Sprint Cup ont lancé leurs voitures sur la piste aujourd'hui pour tester et affiner leurs véhicules autant que possible avant de partir pour la Floride du Sud en Novembre, où ils pourraient éventuellement être l'un des les pilotes champion à l'issue de la course, sur les 4 finalistes en lice pour le titre à Homestead-Miami Speedway.  

    «Voilà pourquoi vous voyez tant de voitures ici-bas," Joey Logano, pilote de la n ° 22 (Ford Fusion de l'équipe Penske) explique: "Tout va se faire à Homestead. Faire en sorte que vous ayez une voiture rapide ici est important, parce que ça va être là, la différence pour gagner un championnat ou pas. Je pense que vous allez avoir à gagner du temps ici, en essais, pour gagner le championnat ».  

    "Ceci est vraiment un test clé pour nous», Brad Keselowski, son coéquipier, pilote de la n ° 2,  évoque.

    «C'est notre dernier test, avec l'interdiction de l'expérimentation d'éléments de 2015 par la NASCAR, ou si il y a quelque chose à dire à ce sujet technique. Nous avons avons de solides performances ici, mais nous voulons trouver un tout petit peu plus pour être en mesure de gagner. Vous devez entrer à Homestead avec l'espoir de gagner pour remporter le championnat et nous avons deux voitures ici, dans le chase, pour être en mesure de le faire".  

    Logano, qui a remporté une pôle ici (2012), et Keselowski, qui a remporté le championnat de la série NASCAR Sprint Cup 2012 sont tous les deux encore debout dans l'Eliminator du Chase for the NASCAR Sprint Cup, et pourraient décrocher une place avec une victoire au Texas ce week-end ou à Phoenix le week-end prochain.  

    Deux pilotes d'essais remarqués aussi à Homestead-Miami Speedway aujourd'hui et qui sont Jeff Gordon et Dale Earnhardt Jr. pour la Hendrick Motorsports. La paire a terminé premier et deuxième à Martinsville Speedway le week-end dernier, respectivement, et Gordon est toujours en lice pour le championnat NASCAR Sprint Cup Series dans l'Eliminator round. Earnhardt a été éliminé après la dernière course du contender round à Talladega.  

    «Nous sommes dans... Enfin, nous sommes dans une situation différente de laquelle où se trouve Jeff», a déclaré Earnhardt. «Nous sommes impatients de vivre la course. Nous avons le sentiment que nous avions une bonne voiture l'année dernière, nous voulons juste apprendre un peu plus de choses et nous avons hâte d'aider Jeff"  

    «Tout est au sujet de la vitesse», a déclaré Gordon. "Ceci est une piste très difficile, surtout dans le cagnard, ici, en pleine journée. Il est difficile de trouver un juste équilibre sur cette piste. Nous avons eu de bonnes voitures ici les deux dernières années et que nous souhaitons refaire. Nous espérons être alors encore dans la bataille pour le championnat, lorsque nous reviendrons ici, et si nous y sommes, nous aurons LA voiture qui peut gagner la course ".  

    Le pilote Roush Fenway Racing, Carl Edwards, est également encore en lice pour le titre de champion, et se dirigera vers la Floride du Sud pour travailler sur sa voiture et ainsi en apprendre davantage sur l'ovale de 1,5 mile.  

    "Il est agréable de venir ici, le temps est beau et cela est un de mes ovales préférés», a déclaré Edwards. «Nous espérons être aussi bien préparés que nous le pouvons être dans la bataille de ce  championnat. C'est l'occasion de s'assurer que nous pouvons être un des 4 finalistes, si nous pouvons réaliser cela."

    Communiqué officiel des services médias de la NASCAR. Photo de Jeff Gordon: Copyright Robert Laberge/NASCAR via Getty Images

  • Statistical Advance: Analyzing the AAA Texas 500

    texas-ncwts-0606144.jpgBelow is a look at the Eliminator 8 – and beyond –  at Texas Motor Speedway in Fort Worth, Texas going into the AAA Texas 500 on November 2. Official statistical advance of NASCAR. Photo copyright Texas Motor Speedway

     

    1 - Jeff Gordon (No. 24 Drive to End Hunger Chevrolet)

    ·         Season-to-Date Driver Rating: 109.3

    2014 Rundown

    ·         Four wins, 13 top fives, 21 top 10s; two poles

    ·         Average finish of 10.1

    ·         Led 24 races for 873 laps

    Texas Motor Speedway Outlook:

    ·         One win, nine top fives, 12 top 10s; two poles

    ·         Average finish of 17.2 in 27 races

    ·         Average Running Position of 13.9, 10th-best

    ·         Driver Rating of 92.3, ninth-best

    ·         323 Fastest Laps Run, seventh-most

    ·         4,067 Laps in the Top 15 (63.9%), eighth-most

     

    2 - Ryan Newman (No. 31 Caterpillar Chevrolet)

    ·         Season-to-Date Driver Rating: 85.4

    2014 Rundown

    ·         Four top fives, 15 top 10s

    ·         Average finish of 13.0

    ·         Led 7 races for 41 laps

    Texas Motor Speedway Outlook:

    ·         One win, three top fives, five top 10s; two poles

    ·         Average finish of 19.1 in 22 races

    ·         Average Running Position of 20.1, 22nd-best

    ·         Driver Rating of 73.1, 21st-best

    ·         1,479 Green Flag Passes, second-most

     

     

     

     

    3 - Joey Logano (No. 22 AAA Insurance Ford)

    ·         Season-to-Date Driver Rating: 106.9

    2014 Rundown

    ·         Five wins, 16 top fives, 21 top 10s; one pole

    ·         Average finish of 11.3

    ·         Led 21 races for 976 laps

    Texas Motor Speedway Outlook:

    ·         One win, four top fives, four top 10s

    ·         Average finish of 18.4 in 12 races

    ·         Average Running Position of 19.3, 20th-best

    ·         Driver Rating of 77.1, 19th-best

     

    4 - Matt Kenseth (No. 20 Dollar General Toyota)

    ·         Season-to-Date Driver Rating: 91.8

    2014 Rundown

    ·         12 top fives, 20 top 10s; one pole

    ·         Average finish of 13.3

    ·         Led 19 races for 470 laps

    Texas Motor Speedway Outlook:

    ·         Two wins, 13 top fives, 17 top 10s

    ·         Average finish of 8.3 in 24 races

    ·         Series-best Average Running Position of 9.4

    ·         Series-best Driver Rating of 106.1

    ·         353 Fastest Laps Run, fifth-most

    ·         1,448 Green Flag Passes, fifth-most

    ·         Average Green Flag Speed of 173.587 mph, second-fastest

    ·         Series-high 5,045 Laps in the Top 15 (79.3%)

    ·         742 Quality Passes, second-most

     

    5 - Denny Hamlin (No. 11 FedEx Office Toyota)

    ·         Season-to-Date Driver Rating: 90.9

    2014 Rundown

    ·         One win, six top fives, 15 top 10s; two poles

    ·         Average finish of 14.9

    ·         Led 15 races for 286 laps

    Texas Motor Speedway Outlook:

    ·         Two wins, five top fives, nine top 10s

    ·         Average finish of 10.8 in 17 races

    ·         Average Running Position of 12.4, sixth-best

    ·         Driver Rating of 93.8, seventh-best

    ·         179 Fastest Laps Run, 11th-most

    ·         1,380 Green Flag Passes, seventh-most

    ·         Average Green Flag Speed of 173.154 mph, 10th-fastest

    ·         3,931 Laps in the Top 15 (69.0%), 10th-most

    ·         742 Quality Passes, second-most

     

    6 - Carl Edwards (No. 99 Aflac Ford)

    ·         Season-to-Date Driver Rating: 81.4

    2014 Rundown

    ·         Two wins, seven top fives, 13 top 10s

    ·         Average finish of 14.7

    ·         Led 11 races for 135 laps

    Texas Motor Speedway Outlook:

    ·         Three wins, six top fives, eight top 10s; one pole

    ·         Average finish of 15.5 in 19 races

    ·         Average Running Position of 12.4, seventh-best

    ·         Driver Rating of 96.9, sixth-best

    ·         361 Fastest Laps Run, fourth-most

    ·         1,240 Green Flag Passes, 11th-most

    ·         Average Green Flag Speed of 173.402 mph, fourth-fastest

    ·         4,573 Laps in the Top 15 (71.9%), fifth-most

    ·         716 Quality Passes, fifth-most

     

    7 - Brad Keselowski (No. 2 Miller Lite Ford)

    ·         Season-to-Date Driver Rating: 103.4

    2014 Rundown

    ·         Six wins, 14 top fives, 17 top 10s; five poles

    ·         Average finish of 13.5

    ·         Led 26 races for 1,518 laps

    Texas Motor Speedway Outlook:

    ·         One top five, three top 10s

    ·         Average finish of 19.5 in 12 races

    ·         Average Running Position of 18.1, 18th-best

    ·         Driver Rating of 78.8, 18th-best

    ·         164 Fastest Laps Run, 12th-most

     

    8 - Kevin Harvick (No. 4 Budweiser Chevrolet)

    ·         Season-to-Date Driver Rating: 108.3

    2014 Rundown

    ·         Three wins, 11 top fives, 17 top 10s; eight poles

    ·         Average finish of 14.0

    ·         Led 24 races for 1,817 laps

    Texas Motor Speedway Outlook:

    ·         Three top fives, 11 top 10s

    ·         Average finish of 13.6 in 23 races

    ·         Average Running Position of 16.0, 15th-best

    ·         Driver Rating of 83.3, 14th-best

    ·         1,461 Green Flag Passes, third-most

    ·         3,706 Laps in the Top 15 (58.2%), 12th-most

    ·         685 Quality Passes, seventh-most

     

     

    9 - Kyle Busch (No. 18 M&M's Toyota)

    ·         Season-to-Date Driver Rating: 90.2

    2014 Rundown

    ·         One win, eight top fives, 14 top 10s; three poles

    ·         Average finish of 16.8

    ·         Led 15 races for 453 laps

    Texas Motor Speedway Outlook:

    ·         One win, seven top fives, eight top 10s; one pole

    ·         Average finish of 13.4 in 18 races

    ·         Average Running Position of 10.8, third-best

    ·         Driver Rating of 102.2, fourth-best

    ·         353 Fastest Laps Run, fifth-most

    ·         Series-best Average Green Flag Speed of 173.610 mph

    ·         4,448 Laps in the Top 15 (73.8%), sixth-most

    ·         641 Quality Passes, 10th-most

     

    10 - AJ Allmendinger (No. 47 Clorox Chevrolet)

    ·         Season-to-Date Driver Rating: 70.7

    2014 Rundown

    ·         One win, two top fives, five top 10s

    ·         Average finish of 19.9

    ·         Led 5 races for 68 laps

    Texas Motor Speedway Outlook:

    ·         Two top 10s

    ·         Average finish of 21.7 in 11 races

    ·         Average Running Position of 22.1, 28th-best

    ·         Driver Rating of 68.5, 25th-best

     

    11 - Dale Earnhardt Jr. (No. 88 Diet Mountain Dew Chevrolet)

    ·         Season-to-Date Driver Rating: 97.5

    2014 Rundown

    ·         Four wins, 12 top fives, 18 top 10s

    ·         Average finish of 12.5

    ·         Led 16 races for 379 laps

    Texas Motor Speedway Outlook:

    ·         One win, four top fives, 13 top 10s; two poles

    ·         Average finish of 15.0 in 24 races

    ·         Average Running Position of 13.1, ninth-best

    ·         Driver Rating of 90.4, 10th-best

    ·         216 Fastest Laps Run, ninth-most

    ·         1,346 Green Flag Passes, eighth-most

    ·         Average Green Flag Speed of 173.243 mph, eighth-fastest

    ·         4,624 Laps in the Top 15 (72.7%), fourth-most

    ·         736 Quality Passes, fourth-most

     

    12 - Jimmie Johnson (No. 48 Lowe's  Red Vest Chevrolet)

    ·         Season-to-Date Driver Rating: 98.5

    2014 Rundown

    ·         Three wins, 10 top fives, 18 top 10s; one pole

    ·         Average finish of 15.2

    ·         Led 16 races for 1,119 laps

    Texas Motor Speedway Outlook:

    ·         Three wins, 10 top fives, 16 top 10s; one pole

    ·         Average finish of 9.5 in 22 races

    ·         Average Running Position of 11.4, fourth-best

    ·         Driver Rating of 103.6, second-best

    ·         Series-high 522 Fastest Laps Run

    ·         Average Green Flag Speed of 173.393 mph, fifth-fastest

    ·         4,666 Laps in the Top 15 (73.3%), third-most

    ·         681 Quality Passes, eighth-most

     

    13 - Greg Biffle (No. 16 Ortho Fire Ant Killer Ford)

    ·         Season-to-Date Driver Rating: 78.7

    2014 Rundown

    ·         Three top fives, 10 top 10s

    ·         Average finish of 16.0

    ·         Led 7 races for 110 laps

    Texas Motor Speedway Outlook:

    ·         Two wins, eight top fives, 13 top 10s; one pole

    ·         Average finish of 14.7 in 21 races

    ·         Average Running Position of 12.0, fifth-best

    ·         Driver Rating of 102.2, third-best

    ·         473 Fastest Laps Run, second-most

    ·         Average Green Flag Speed of 173.543 mph, third-fastest

    ·         4,797 Laps in the Top 15 (75.4%), second-most

    ·         Series-high 784 Quality Passes

     

    14 - Kasey Kahne (No. 5 Great Clips Chevrolet)

    ·         Season-to-Date Driver Rating: 88.0

    2014 Rundown

    ·         One win, three top fives, 11 top 10s

    ·         Average finish of 17.1

    ·         Led 12 races for 218 laps

    Texas Motor Speedway Outlook:

    ·         One win, five top fives, six top 10s; one pole

    ·         Average finish of 17.7 in 20 races

    ·         Average Running Position of 14.9, 13th-best

    ·         Driver Rating of 85.4, 13th-best

    ·         223 Fastest Laps Run, eighth-most

    ·         1,398 Green Flag Passes, sixth-most

    ·         3,957 Laps in the Top 15 (62.2%), ninth-most

    ·         688 Quality Passes, sixth-most

     

     

    15 - Kurt Busch (No. 41 Haas Automation Chevrolet)

    ·         Season-to-Date Driver Rating: 86.6

    2014 Rundown

    ·         One win, six top fives, nine top 10s

    ·         Average finish of 19.9

    ·         Led 13 races for 204 laps

    Texas Motor Speedway Outlook:

    ·         One win, three top fives, 12 top 10s

    ·         Average finish of 16.3 in 23 races

    ·         Average Running Position of 15.3, 14th-best

    ·         Driver Rating of 86.5, 12th-best

    ·         193 Fastest Laps Run, 10th-most

    ·         1,451 Green Flag Passes, fourth-most

     

    16 - Aric Almirola (No. 43 Farmland Ford)

    ·         Season-to-Date Driver Rating: 72.6

    2014 Rundown

    ·         One win, two top fives, seven top 10s

    ·         Average finish of 21.5

    ·         Led 5 races for 23 laps

    Texas Motor Speedway Outlook:

    ·         One top 10

    ·         Average finish of 19.6 in seven races

    ·         Average Running Position of 21.4, 24th-best

    ·         Driver Rating of 68.2, 26th-best

     

     

    The NASCAR Sprint Cup Series 2014 Eliminator 8 at Texas Motor Speedway

     

    Driver

    Races

    Poles

    Wins

    Top Fives

    Top 10s

    DNFs

    Average Finish

    Driver Rating

     
     

    1

    Jeff Gordon

    27

    2

    1

    9

    12

    6

    17.2

    92.3

     

    2

    Ryan Newman

    22

    2

    1

    3

    5

    3

    19.1

    73.1

     

    3

    Joey Logano

    12

    0

    1

    4

    4

    1

    18.4

    77.1

     

    4

    Matt Kenseth

    24

    0

    2

    13

    17

    0

    8.3

    106.1

     

    5

    Denny Hamlin

    17

    0

    2

    5

    9

    0

    10.8

    93.8

     

    6

    Carl Edwards

    19

    1

    3

    6

    8

    4

    15.5

    96.9

     

    7

    Brad Keselowski

    12

    0

    0

    1

    3

    0

    19.5

    78.8

     

    8

    Kevin Harvick

    23

    0

    0

    3

    11

    1

    13.6

    83.3

     

    * – Based on last 19 races at Texas Motor Speedway (2005 – 2014).

     

    Texas Motor Speedway:

    History

    ·         Construction on Texas Motor Speedway began in 1995.

    ·         The first NASCAR national series race at TMS was a NASCAR Nationwide Series event on April 5, 1997 – won by Mark Martin.

    ·         The first NASCAR Sprint Cup Series race was on April 6, 1997 – won by Jeff Burton.

    ·         The track underwent a repave between the 2001 and 2002 seasons.

    ·         In 2011, the spring NASCAR Sprint Cup Series race was moved from Sunday to Saturday night under the lights at Texas Motor Speedway.

    ·         Texas Motor Speedway hosted its first Chase for the NASCAR Sprint Cup Series race on November 6, 2005 – won by Carl Edwards.

  • Harvick prêt à se sacrifier pour que Kenseth ne remporte pas le titre

    martinsville_nscs_r_harvickgarage.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Chez Stewart-Haas Racing, on ne prend pas des mouches avec du vinaigre. Cette équipe de 4 pilotes, soudés, mais aussi aux tempéraments de feu (Harvick, Patrick, Busch ainé et Smoke) sait en découdre sur la piste. Matt Kenseth, lui, continue de se faire des ennemis en piste, à l'instar de Keselowski d'ailleurs, mais ceci est une autre affaire. Photo Chris Trottman, Getty Images for Nascar.

    Matt Kenseth a montré, il y a quelques semaines, qu'il ne savait pas gérer la pression, et il s'ensuivit une empoignade digne de clochards avinés derrière un camion contre le driver de la Blue Deuce. Un incident, qui aura, indirectement touché Stewart, effectuant une micro-vengeance en reculant dans la voiture du Brad. Sauf qu'à cause des âneries des Kenseth et Kes', le père Stewart aura pris une amende (non méritée). Et ce week-end, à Martinsville, Matt Kenseth s'est une nouvelle fois illustré, pensant pouvoir doubler Harvick à la manière d'un Smoke dont il n'a ni le talent, et cette année, encore moins la voiture. Résultat, un fait de course, mais qui hypothèque grandement, très grandement les chances de titre de Kevin Harvick. Harvick avait déja déclaré à demi-mot qu'il fallait se méfier de Kenseth dans ce chase, et pas pour les bonnes raisons. 

    Pour Kenseth, c'est un fait de course, mais ce dernier se montre en plus narquois lorsqu'il est interrogé:

    "C'était une erreur. Il était le mauvais spectateur au mauvais endroit au mauvais moment. Je comprends parfaitement ce qu'il ressent. Je comprends parfaitement pourquoi il est furieux. Je le conçois totalement. Il sait que c'était une erreur, mais cela ne l'aide pas vraiment."

    Harvick sait qu'il a une chance de gagner à Phoenix pour se qualifier, mais Kenseth est mal en point sur les courses à gagner. Mais aux points, le pilote Joe Gibbs sait qu'il peut accrocher le carré final. Et quitte à se sacrifier pour que Kenseth se fasse éliminer du chase, Harvick le fera:

    "Il ne gagnera pas ce championnat. Si nous ne gagnons pas, il ne gagnera pas. Je me fous de ce que c'était, nous avons eu un accident. C'est n'est pas la façon dont vous aimez jouer, mais c'est la bonne chose de ce format. Vous avez deux semaines et deux circuits où vous pouvez gagner pour vous refaire. Tout le monde était inquiet pour nous, car nous partions de l'arrière, mais c'est à l'avant que nous avons eu l'accident. Malheureusement. Mais lui, Il ne gagnera pas ce championnat"

  • Et si Carl Edwards remportait un nouveau titre de champion en 2014?

    carlcarnew2013.pngCarl Michael Edwards II (né le 15 août 1979) est un pilote de NASCAR, actuellement engagé sur la No. 99, une Ford Fusion du Roush Fenway Racing. Il a remporté le titre ultime en 2007, en NASCAR Busch Series. Il finit vice-champion en 2011 dans la catégorie désormais appelée NASCAR Sprint Cup Series, remporté cette année là par Tony Stewart. Edwards est reconnu pour stopper sa voiture sur la ligne d'arrivée en cas de victoire, et d'effectuer un back flip off à partir de sa voiture.

    baitahook-588x350.jpgCarl Edwards est né à Columbia, Missouri, le 15 Août 1979. Il est diplômé du lycée de roche pont en 1997. Edwards initialement n'avait pas l'intention d'aller au collège, mais il a reçu une aide de l'Etat et a décidé de faire l'Université du Missouri dans sa ville natale de Columbia. Après trois semestres d'études d'ingénieur, Edwards a décidé que la fréquentation de l'université ne fonctionnait pas comme il avait prévu. Il a décidé de poursuivre ses objectifs de carrière dans les courses auto. Avant de devenir un pilote à temps plein, Edwards a travaillé comme enseignant suppléant, tout en débutant sa carrière de course. La grande aventure de Mr Edwards est débutée 2002, quand il a participé à 7 des événements de NASCAR Craftsman Truck Series pour le MB Motorsports. Son meilleur résultat dans les sept courses était 8e au Kansas Speedway. Il a également couru une course de la série Busch Motorsports pour Bost, terminant 38e au Gateway International Raceway. Cependant, il était assez véloce pour impressionner Jack Roush, et Edwards est devenu un pilote à temps plein en Truck Series en 2003, entraînant le # 99, un Ford F-150 parrainé par Superchips. Il a remporté le titre de recrue de l'année en plus de ses trois victoires, finissant finalement 8ème du classement. En 2004, il a marqué trois autres victoires, y compris l'ouverture de la saison de la Floride Dodge Dealers 250 au Daytona International Speedway. À la fin de la saison, Edwards a terminé 4e dans les points. En Août 2004, il fait ses débuts en Nextel Cup, en remplacement de Jeff Burton, qui a quitté l'équipe, dans la n ° 99, cette fois-ci une Ford Taurus pour la Roush Racing, au Michigan International Speedway. Il a terminé 10e. Il a conduit le # 99 Ford pour le reste de la Nextel Cup 2004. Il a également de nouveau couru une course de la série Busch; cette fois pour l'équipe de Racing RAB-Bobby Benton au Bristol Motor Speedway avec le parrainage de Mac Tools.

    2005, Edwards a obtenu sa quatrième victoire au Texas et est devenu le 10ème pilote différent à réaliser cet exploit, et le cinquième à gagner là-bas pour la Roush Racing. En terminant le reste de la saison 2004 dans la Nextel cup avec la # 99, il n'était pas admissible à concourir pour le titre de recrue de l'année en Nextel Cup 2005, mais a gagné en 2005, en Busch Series, ce titre de recrue de l'année.

    upcomingevents-588x350.jpgEn 2006, Edwards et la Roush Fenway Racing ont lutté pour faire face à la concurrence. Edwards n'a pas gagné une course en 2006. Son meilleur résultat était au Michigan Speedway où il a terminé 2e. Et au Rock and Roll Chevy 400 à Richmond, il a manqué un beau résultat en se crashant et à terminé 35e avec trois tours de retard.

    Le 3 Novembre 2007, Edwards a remporté son premier championnat de la série Busch NASCAR en terminant 11e au Challenge O'Reilly. Cela est arrivé en luttant avec âpreté dans la seconde moitié de la saison de la série Busch. Edwards est devenu le 19ème champion différent de la série Busch au cours des 26 années de la série moderne (de l'époque).

    2008, Jimmie Johnson remporte le championnat devant Carl Edwards avec plus de 50 points d'écart.

    Il a connu une autre saison sans victoire en 2009, son meilleur résultat était 2ème au Pocono Raceway. Bien que Kyle Busch a remporté le championnat de NASCAR Nationwide Series, Edwards a terminé à la 2e place dans la série et a signé 5 victoires, terminant 210 pts derrière le leader. 2010, Carl Edwards à Homestead, va aller gagner la course, Edwards finira quatrième au final. 2011 à 2012: En Janvier 2012, Edwards a annoncé qu'il ne serait pas en compétition dans la série Nationwide au cours de la saison 2012, en se concentrant sur ​​son effort de championnat de la Coupe Sprint. Le 11 Août 2012, Edwards a remporté sa seule course de la saison 2012 de NASCAR Nationwide à Watkins Glen. Le 8 Septembre 2012 lors de la course de la Fédération Auto Parts 400, il a terminé 17e et a manqué le chase pour la première fois depuis la saison 2006.

    2013, il finira 13ème, hors du chase, avec le titre honorifique de meilleur des autres.. 2014, il vient actuellement de remporter la course routière de Sonoma, et, avec deux victoires, assure sa place dans le chase.

    2014, il accède à l'Eliminator Round du chase, sorte de quart de finale, en se classant dans les 5 premiers de ce tour. "Volant sous le radar", avec des gens comme Johnson, Busch jr, Earnhardt Jr déja éliminés, et une équipe Penske Ford certes performante, mais Edwards roule aussi en fusion. Et comme ce chase semble éliminer petit à petit les grosses pointures, que les Toyota manquent de perfs en 2014, Edwards peut être placé, aux côtés de Gordon comme un potentiel champion cette année.

    Naissance15 août 1979 (35 ans)

    Columbia, Missouri

    No  et écurie99 - Roush Fenway Racing

    1re course2004 GFS Marketplace 400 (Michigan)

    1re victoire2005 Golden Corral 500 (Atlanta)

    Dernière victoire2014 Food City 500 (Bristol)

    Résultats

    VictoiresTop 10Poles

    2218313

    Dernière mise à jour le 26 mai 2014. Tous copyrights photos: carledwards.com

  • NASCAR d'antan (2): Red Byron

    Red ByronRobert "Red" Byron (12-03-1915 – 11-11-1960) était un pilote américain de stock car racing, qui rencontra beaucoup de succès dans les séries sanctionnées par la NASCAR en compétition, durant les premières heures de cette dernière. Il fût le premier champion de la catégorie NASCAR Whelen Modified, (et le premier de chaque division) en 1948. Il fût champion de l'équivalent de la Sprint Cup, la Strictly Stock en 1949. Avec Bob Flock, il est considéré comme l'un des meilleurs pilotes de cette époque. Il a gagné la toute première course à de NASCAR à Daytona et, aussi, l'inaugural championnat pilotes de la NASCAR Strictly Stock (cad Sprint Cup Series).

    Né dans le Colorado, il déménagera à Anniston, Alabama, dès son plus jeune âge. Byron commencera à courir en 1932, il connut même le succès lors d'une épreuve à Talladega, au début des années 1940. Sa carrière de pilote automobile fut interrompue par la Seconde Guerre Mondiale, lorsqu'il servit dans l'armée de l'air des USA (United States Army Air Forces), en tant qu'ingénieur de vol. Le B 24 de Byron fût abattu, et il subit alors de graves lésions à la jambe gauche. Néanmoins, il fera réparer sa jambe par un des meilleurs chirurgiens militaires de l'époque, ce qui lui prendra malgré tout un peu plus de deux ans, en plus de la rééducation. 

    Avant la WWII, Byron courut en AAA Indy series, beaucoup en Sprint Cars et en Midgets. Sa première victoire de prestige en Stock Car viendra en Juillet 1941, course courue lors d'une permission de deux jours de la USAAF, mais la guerre se faisant de plus en plus pressante pour les américains, il ne pilotera pas pendant près de 5 ans pour servir son pays.

    red_vogt__w_red_byron.jpgQuand il est revenu de la guerre, Byron, malgré une jambe encore peu alerte, est de retour à la compétition, et avec l'aide de l'ingénieur de course Vogt fut toujours couronnée de succès. Il a remporté sa première course après la guerre au Seminole Speedway, près d'Orlando, en 1946, en battant Roy Hall et Bill France. En 1948, Byron est devenu participant à la catégorie (whelen) Modified  de NASCAR, nouvellement formée, dans l'équipe de Raymond Parks. En 1949, Byron a commencé à courir dans la série nouvellement formée, la Strictly Stock de NASCAR, qui est devenue la série Grand National, Winston Cup, et la moderne Sprint Cup. "Red" réussit à remporter la saison inaugurale de 8 courses. Tout comme en 1948, il a gagné à Daytona Beach, et a également remporté une épreuve sur dirt track à... Martinsville. Byron, comme son année précédente en Modified a terminé l'année comme champion. 

    Byron a couru avec parcimonie après ses deux championnats victorieux. Il posséda une équipe de course de voiture de sport pendant une bonne partie des années 1950.

    Sa santé déclinante le contraint à raccrocher ses lunettes de pilote en 1951, mais il est resté actif dans les courses. Il a travaillé avec Briggs Cunningham, qui tentait de développer une voiture de sport américaine qui pourrait gagner des courses de Grand Prix, puis il réussit à devenir manager d'une équipe Corvette avec le même objectif. Ces projets n'ont pas réussi mais Byron aimait les voitures de sport.

    Quand il est mort d'une crise cardiaque dans une chambre d'hôtel de Chicago le 11 Novembre 1960, à l'âge de 45 ans, il gérait une équipe  du Sports Car Club of America competition. Photos copyright Nascar1996- CC 2.0 & Nascar(?) 

    red_byron_portrait_robert.jpg