Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • NASCAR 2014: Quelques photos post-saison

    La saison est finie, mais en attendant les célébrations de Vegas, quelques photos des "congés" de ces messieurs ou d'heureux évènements: (Copyright Getty Images for Nascar, Père Noel (c) Laposte.net)

    Clipboard02.jpg

    galaxie.jpg

    303320.png

    303321.jpg

    303323.png

    303317.jpg

    303307.jpg

    303306.png

    303305.jpg

    303304.png

    303303.jpg

  • Classement général final de la Sprint Cup 2014

    Avec l'aimable autorisation, et par Frédéric Thévenin: Touts droits réservés à Thévenin Frédéric

     

    10398665_820303748012504_1424063344319924362_n.jpg

     

     

  • Pourquoi Denny Hamlin sera sacré champion 2014 en Sprint Cup?

    _aaaa.jpgComme nous allons le voir, Hamlin, au delà des statistiques, se place juste grand favori devant Harvick, pour une question de détails. Et l'on a bien vu dans l'avant dernier round du chase que les détails, ça compte. Demandez à Jeff Gordon: 1 point, c'est un détail. Mais le dépassement de Newman à Phoenix est passé du statut de simple détail à guillotine pour Gordon. Photo Getty Images for DennyHamlin.com. Regardons:

     

    1 - Denny Hamlin (No. 11 FedEx Express Toyota)

    A Homestead-Miami Speedway:

    ·         2 victoires, 4 tops 5, 5 top 10s

    ·         Moyenne au finish de 11.2 sur 9 courses

    ·         Position moyenne en course de 14.0

    ·         Driver Rating: 93.4

    ·         88 meilleurs temps au tour

    ·         Meilleur de la série sur les dépassements sous drapeau vert: 826 "Green Flag Passes"

    ·         1,406 tours dans le Top 15 (58.5%)

    -         AGFS: >161.890 Mph

     

    2 - Joey Logano (No. 22 Shell Pennzoil Ford)

    Homestead-Miami Speedway:

    ·         1 top 10; 1 pôle

    ·         Finish moyen de 20.8 en 5 courses

    ·         Position moyenne en course de 19.5

    ·         Driver Rating de 71.2

     

    3 - Ryan Newman (No. 31 Caterpillar Chevrolet)

    Homestead-Miami Speedway:

    ·         1 top 5, 4 tops 10s

    ·         Finish moyen de 17.0 en 12 courses

    ·         Position moyenne en course 13.8

    ·         Driver Rating de 84.8

    ·         696 dépassements sous vert

    ·         1,520 Tours dans le Top 15 (63.2%)

    ·         426 "Quality Passes" (Dépassements dans le top 15 sous vert), 3ème meilleur de tout temps

     

    4 - Kevin Harvick (No. 4 Budweiser Chevrolet)

     

    Homestead-Miami Speedway:

    ·         5 tops 5, 11 top 10s

    ·         Average finish de 8.1 en 13 épreuves

    ·         Position moyenne en course de 10.9

    ·         Driver Rating de 99.1

    ·         83 meilleurs temps au tour

    ·         681 dépassements sous drapeaux certs

    ·         Vitesse moyenne sous drapeau vert de 161.857 mph

    ·         1,805 tours en le Top 15 (75.1%)

    ·         398 "Quality Passes"

    Anecdotes:

    Denny Hamlin a remporté en 2009 la course en partant de la 38ème place sur la grille de départ, c'est le record ici. 

    Roush Fenway Racing mène dans le nombre de victoire à Homestead avec 7, l'écurie de la Joe Gibbs Racing avec 5. La JGR EST l'écurie de Hamlin.

    Denny Hamlin est le vainqueur en titre ici, et chez Joe Gibbs, dès le début de saison, un travail de fond à été effectué pour gagner ici, au cas où. L'opportunité se présentant, Hamlin a toutes les cartes en main pour remporter Homestead. Un titre de champion clefs en mains, en quelque sorte. Il y possède, avec Kevin Harvick, les meilleures statistiques des 4. 

    Kevin Harvick a lui aussi une chance d'être titré, eu égard aux performances de cette saison. Mais, même s'il a toujours été "placé" à Miami, il n'y a jamais remporté la moindre victoire, alors qu'Hamlin y a gagné deux fois.

    En cas de raté de ces deux-là, Ryan Newman (le 3ème meilleur de tout temps ici sur les dépassements - Tiens, tiens - ) pourrait profiter du gâteau. Logano, lui, n'à qu'un finish moyen au dela de la 20ème place, et bien qu'ayant déja signé la pôle ici, seuls 18% des vainqueurs partant de la première ligne visitèrent -donc- la Victory Lane.  

    Dur choix entre Harvick et Hamlin, mais, hors contexte statistique, et au vu des essais faits chez JGR pour cette course, Hamlin à nos faveurs pour gagner cette course MAIS si lui ou Harvick pêchent par stress, enthousiasme, crevaison ou ne remportent pas la course, Ryan Newman pourrait bien se saisir de cette unique occase pour chopper un titre..

    Et comme le disait Hamlin sur son site après Phoenix:

    "Personne ne nous attendait ici, alors, on ira à Miami sans pression, pour s'amuser, mais on on fera tout pour remporter le titre"

  • Harvick, roi du désert à Phoenix

    10264096_10152835730064594_1954299815882033898_o.jpgKevin Harvick a remporté hier soir de main de maître l'épreuve de NASCAR Sprint Cup Series, se qualifiant ainsi pour la finale à Miami-Homestead, accompagné d'un Denny Hamlin revenu de très loin, à l'instar de Logano et d'un plus qu'étonnant dans sa régularité Ryan Newman, qui, sur un dépassement osé et autoritaire sur Larson, prive Jeff Gordon de finale dans les 300 derniers mètres.

    Le record de drapeaux jaunes fut atteint hier ici, à Phoenix, preuve s'il en est, de l'énervement présent dans les équipes. Les autres éliminés sont un transparent Carl Edwards, Brad Keselowski, puni par Dieu sans doute pour son comportement, et un Matt Kenseth, qui, on se le demandait encore, n'avait finalement pas trop sa place en finale (Aucune victoire cette saison).

    "Je suis très fier de cette équipe et de la Stewart-Haas Racing pour le travail accompli", commente le vainqueur du jour. "Les deux dernières semaines ont été très bonnes pour nous. Et je n'avais pas le choix, je devais gagner pour me qualifier"

     

    Pos. Dép. Num Pilotes Constructeur Tours Points Statut
    1 3 4 Kevin Harvick Budweiser Chevrolet 312 48 -
    2 7 24 Jeff Gordon Axalta Chevrolet 312 42 -
    3 5 20 Matt Kenseth Dollar General Toyota 312 41 -
    4 2 2 Brad Keselowski Miller Lite Ford 312 40 -
    5 1 11 Denny Hamlin FedEx Ground Toyota 312 40 -
    6 4 22 Joey Logano Shell Pennzoil Ford 312 39 -
    7 10 41 Kurt Busch Haas Automation Chevrolet 312 37 -
    8 16 88 Dale Earnhardt Jr. Kelley Blue Book Chevrolet 312 37 -
    9 28 16 Greg Biffle Sherwin Williams Ford 312 35 -
    10 21 9 Marcos Ambrose Stanley Ford 312 34 -
    11 20 31 Ryan Newman CAT Mining Chevrolet 312 33 -
    12 14 78 Martin Truex Jr. Furniture Row Chevrolet 312 32 -
    13 8 42 Kyle Larson * Target Chevrolet 312 31 -
    14 19 1 Jamie McMurray Liftmaster Chevrolet 312 30 -
    15 13 99 Carl Edwards Fastenal Ford 312 29 -
    16 24 47 AJ Allmendinger GLAD Trash Bags Chevrolet 312 28 -
    17 18 17 Ricky Stenhouse Jr. Cargill/Fry s Ford 312 27 -
    18 23 43 Aric Almirola Farmland/Folds of Honor Ford 312 26 -
    19 9 55 Brian Vickers Aaron s Dream Machine Toyota 312 25 -
    20 29 14 Tony Stewart Mobil 1/Bass Pro Shops Chevrolet 312 24 -
    21 22 5 Kasey Kahne Farmers Insurance Chevrolet 312 23 -
    22 32 10 Danica Patrick GoDaddy Chevrolet 312 22 -
    23 11 27 Paul Menard Richmond/Menards Chevrolet 312 21 -
    24 34 38 David Gilliland Long John Silvers Ford 312 20 -
    25 35 34 David Ragan Taco Bell Ford 312 20 -
    26 30 7 Michael Annett * Accell Construction Chevrolet 311 19 -
    27 26 33 Ty Dillon(i) Charter Communications Chevrolet 310 0 -
    28 33 36 Reed Sorenson Flasr.com Chevrolet 310 16 -
    29 38 40 Landon Cassill(i) Newtown Building Supplies Chevrolet 310 0 -
    30 41 83 JJ Yeley(i) Dumb & Dumber To Toyota 309 0 -
    31 31 95 Michael McDowell KLOVE Radio Ford 309 13 -
    32 37 23 Alex Bowman * Dumb & Dumber To Toyota 308 12 -
    33 42 32 Joey Gase(i) Zimmer.com Ford 308 0 -
    34 6 18 Kyle Busch Banfield Pet Hospital Toyota 308 10 -
    35 12 13 Casey Mears GEICO Chevrolet 305 9 -
    36 43 66 Mike Wallace(i) Toyota 303 0 -
    37 27 51 Justin Allgaier * BRANDT Professional Agriculture Chevrolet 302 7 -
    38 25 3 Austin Dillon * Cheerios Chevrolet 283 6 -
    39 15 48 Jimmie Johnson Lowe s Patriotic Chevrolet 235 5 Accident
    40 17 15 Clint Bowyer 5-hour Energy Toyota 211 4 Accident
    41 36 98 Josh Wise PPR98 Chevrolet 204 3 Accident
    42 40 26 Cole Whitt * 16T fuelxx/Tapout Muscle Recovery Toyota 147 2 Accident
    43 39 37 Mike Bliss(i) Chevrolet 16 0 Freins


    (*) Pilote rookie cette saison.
    (i) Pilote ne marquant pas de points dans cette série.

  • Un Japonais en Nascar: Bienvenue à Akinori Ogata

    Les attachés de presse du Win-Tron Racing ont annoncé que le pilote Japonais, Akinori Ogata, fera ses débuts en NASCAR Camping World Truck lors du Lucas Oil 150 au Phoenix International Raceway ce week-end. 

    1544336_704425852908494_1854730850_n.jpg

  • Denny Hamlin: 'Pas mal de pilotes n'auront aucune pitié envers Keselelowski"

    _______martinsville_nscs_p1_hamlin.jpgDenny Hamlin, lors d'une télé-conférence a exprimé son avis sur les derniers incidents du Texas: (...) Photo Jared C. Tilton, Getty Images for Nascar

    Q. Avez-vous un ressentiment, des avis sur les pénalités qui auraient dû être infligées la semaine dernière? 

    DENNY HAMLIN: Pas vraiment. Je n'ai pas réellement de sentiment particulier, que ce soit pour une partie ou l'autre. Quand les choses sont  sous tension comme cela, que votre saison ne tient qu'à une crevaison infligée par un autre.. Bien sur, vous pouvez être sens dessus-dessous... Alors, qui sais ce qui se passera? Ce sera du "monétaire" ces sanctions."

    Q. Il y a eu, une multitude de débats sur le mouvement en piste entre Brad Keselowski et Jeff Gordon à la fin de la course au Texas. Surtout concernant le fait qu'il y ait ce trou, cet espace entre le 48 et le 24. Je ne sais si vous avez revu ces images, ni quel est votre avis sur ce geste.. L'auriez-vous fait? Pensez-vous qu'il y avait assez d'espace pour justifier ce dépassement?

    DENNY HAMLIN: Et bien, peut-être aurais tenté le coup. Vous savez, je ne sais pas ce qu'il se passe dans la tête de Brad parfois. Mais, de mon point de vue, si j'étais dans cette voiture, dans ses chaussures, alors j'aurais su que je serais passé mais qu'il y aurait forcément eu un contact. 

    Q. L'auriez-vous fait?

    DENNY HAMLIN: Je ne sais pas. J'y ai beaucoup repensé. L'aurais-je fais, Ne l'aurais-je pas fait? Il était en pneus frais... Mais dire cela, que c'était sa seule opportunité de gagner n'est pas forcément une vérité. Il y avait deux tours pour le faire. Si tu draftais ou poussais le 48, le 24 serait passé, et il y aurait eu une bataille entre les deux. Je ne sais pas. Vous savez, c'est difficile à dire. Il y a la position aux points, je n'avais pas les pneus qu'il avait. Alors, chacun a sa manière de voir, de faire les choses. Mais le sentiment général chez les autres pilotes, est que ce passage, ce trou, était vraiment, vraiment très petit. La voiture fait 7 pieds, le trou 6.. Ce n'est pas assez pour qu'une caisse puisse passer. Quelqu'un a du en payer le prix, c'était Jeff Gordon. Et ça lui a procuré une journée, vraiment, de merde.

    Q. Objectivement, avec toutes les émotions qu'il y a eu ces dernières semaines, et un championnat ultra-ouvert à Phoenix, où personne n'est sauvé. Les 8 sont pas sauvés, quelle va être l'atmosphère durant la course, si un gars sent qu'il sera hors finale de par le déroulement de la course? Vengeance y aura t-il à Phoenix?

    DENNY HAMLIN: Si il y a pas de remords, oui. Je pense qu'il y a pas mal de pilotes maintenant qui n'auront aucune pitié envers Keselelowski. Brad est un mec sans remords.. Il a le droit de ressentir la piste telle qu'il la sent. Quand il n'y aura plus de stratégie de "comptabilité", et que vous serez sous radar, ces pilotes seront sans pitié avec vous. C'est dur de remporter un championnat. Surtout si personne peux vous sentir. Ca va devenir (En parlant de Brad ndlr) très, très compliqué comme tâche. alors je veux dire, je pense, qu'il va devoir souvent regarder dans ses rétros. C'est difficile de piloter ainsi. j'ai vécu cette situation. Chacun a son agenda a respecter, et certains vont aller se voir en cas de difficultés antérieures, pour ne pas se pourrir en cas de chase. Nous avons tous fait ce que nous pouvions, c'est ainsi. 

    Q. Bien sur. Une fois rentré chez vous, avoir vu, lu, entendu les différentes réactions... Quelles sont, selon vous, les variables qui ont amené un tel dénouement?

     

     

    DENNY HAMLIN: Je pense que c'est le moment ou Brad a dégommé le pneu de Jeff, et ce qui a suivi Comme l'époque ou j'ai eu maille à partir avec lui. En tant que pilote, vous avez juste à dire: "Désolé, j'ai ruiné ta course", "Excuse moi"

     

    Quand il y a pas d'excuses, ça t'allumes le feu dans l'estomac, t'es furax, surtout, quand, comme Keselowski, ne montre aucun remords, il te balance, "c'est ton problème". quand tu as eu une sale journée, ça te met le feu en toi (...) et tu pètes un câble". Je pense que si Brad avait été parlé dignement à Jeff, lui disant " Man, j'ai vu une ouverture, c'était ma seule chance tu sais. Je suis désolé d'avoir provoqué une crevaison sur ta voiture". Cela aurait été différent. A la place, tout le contraire. J'aurais eu la même réaction que Jeff. Sans question.

  • Harvick et Johnson à propos de la rixe Keselowski/Gordon

    10703921_10152777574430586_2333999995175079633_n.jpgChez Stewart-Haas Racing, le pilote Kevin Harvick, qui a fini devant Keselowski et juste derrière le vainqueur de la course Jimmie Johnson, fût également impliqué dans cette rixe, poussant Keselowski vers le lieu ou se trouvait Gordon, ne voulant pas être impliqué là-dedans. 

    "Je n'ai pas pris part à quoi que ce soit au milieu de cette rixe," Harvick explique. "Je l'ai repoussé, en me tournant vers lui pour lui dire que c'était à lui d'aller combattre ses démons tout seul"

    Harvick dit qu'il ne pensait pas que Keselowski était hors-contrôle mais qu'il méritait d'être puni pour ses actions. 

    "Je pense qu'il court vraiment pour son équipe, durement, enfin, il essaye, il essaye par tout les moyens possibles... Si tu va en piste pour courir comme ça, tu te mettras tout le monde à dos. Je veux dire, il a déja fait ce genre de trucs à plusieurs reprises. Un pilote ne peut pas foutre le bordel en piste et se barrer, en laissant les autres se battre à sa place. C'est à lui de payer pour ses actions."

     

    Johnson, qui a signé la 70ème victoire de sa carrière avec cette réussite au Texas dimanche a dit qu'il n'avait pu voir ce qui s'était passé (Il était sur la Victory Lane en effet, ndlr), mais "en se basant sur la frustration de Jeff, j'ai vu qu'il avait été agressif, ce qui n'est vraiment pas son genre après une course". 

    Keselowski est toujours en probation pour les contacts post-course dans la pit road de Charlotte le mois dernier. Il avait écopé $50,000 d'amende par la NASCAR pour les actions commises contre Matt Kenseth après la course. Il a déja eu maille à partir, à Charlotte aussi, avec Edwards et Denny Hamlin.

    Vidéo de Robin Pemberton à propos de la rixe: